Pourquoi consulter ?

Bien qu’il apporte un confort aux patients atteints de maladies auto-immunes ( cancer, sida, sclérose en plaques …), génétique ( mucoviscidose, myopathie …) ou de grand handicap, l’ostéopathe connaît ses limites et ne prétend pas tout soigner.

 

Les patients ayant recours à l’ostéopathie sont soucieux de prévention, de long terme et sont sensibles aux arguments naturels. Que le patient soit nourrisson, enfant, adulte ou personne âgée, l’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chacun, en fonction de sa morphologie et de la zone du corps à traiter.

 

L’ostéopathie traite les troubles fonctionnels en recherchant leurs origines. Elle agit sur les systèmes locomoteur, neurologique, cardio-vasculaire, digestif, ORL, céphalique, génito-urinaire, ainsi que sur les séquelles traumatiques.

 

En aucun cas, les patients ne doivent se dispenser des bilans et examens médicaux conventionnels.

 

Selon les définitions et principes annoncés, l’ostéopathie intéresse :

– Le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, blocage de mâchoires…

– Le système neurologique : sciatiques, névralgies cervico-brachiales et d’Arnold, névralgies faciales, cruralgies, névralgies intercostales…

– Le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…

– Le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulence, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôses d’organes, digestion difficile…

– Le système génito-urinaire : douleurs et dysfonctions gynécologiques, cystites, stérilité fonctionnelle, troubles de la fonction sexuelle, énurésie, prostatites, suivi ostéopathique de la grossesse…

– Le système O.R.L. et céphalique : rhinites, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, vertiges, céphalées, migraines…

– Le système neuro-végétatif : états d’hypernervosité, états dépressifs, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…

– Les séquelles de traumatismes : accidents de voiture, fractures, chutes et chocs sur toutes les parties du corps, crâne et coccyx notamment…

 

La liste des problèmes évoqués ci-dessus n’est pas exhaustive !

 


 

L’ostéopathie à tout âge de la vie L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient en fonction de son âge, de sa morphologie et de la zone du corps à corriger. Il peut traiter le nourrisson, l’enfant, l’adulte et la personne âgée.

 

Les limites :  L’ostéopathe connaît ses limites et ne prétend pas tout soigner. Il ne propose pas de guérir les maladies dégénératives (cancer, sida, sclérose en plaque…), les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie…), les maladies infectieuses (tuberculose, tétanos…).

 

Mieux vaut prévenir que guérir :  Des traumatismes physiques ou émotionnels anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après. L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il peut le préserver par un suivi ostéopathique régulier.

Les commentaires sont fermés.